Production de tabac à Madagascar

Intervention pendant 5 années pour le compte du groupe Imperial Tobacco. Nous avons assuré la direction de la SOCTAM, filiale de droit malgache en charge de la production de tabac et de la SITAM en charge de la transformation du tabac pour approvisionner la manufacture de cigarettes malgache : la SACIMEM

SOCTAM : Gestion des fermes

La SOCTAM exploitait 11 fermes de 80 à 200 ha situées au centre ouest de l’ile (Manpikony et Bévilany) et au Sud Ouest (Minadrivazo) sur lesquelles était produit du tabac Burley, du Flue Cured Virginie et un peu de tabac brun.

La culture de contre saison sur sols de baibohos nécessite le respect strict d’un calendrier précis pour les semis en pépinières et la transplantation afin que le développement des plants suive le retrait des eaux. Cela implique la mécanisation des opérations culturales, notamment la préparation des sols, l'épandage de la fumure de fond et les premiers sarclages. Le recours à l’irrigation était indispensable pour assurer le développement des plants jusqu’à la maturité des feuilles malgré la sécheresse et la chaleur du climat.

Les fermes disposaient des installations pour le séchage et le conditionnement des feuilles : séchoirs pour le burley et le tabac brun, fours à bois pour le Flue Cured Virginie, salles de fermentation, magasins de triage, presses manuelles et magasin de stockage.

Les fermes employaient une main d’œuvre importante notamment pour les soins en pépinières, les derniers sarclages, l’ébourgeonnage et l’écimage des plans, la récolte des feuilles et le triage après curing.

Le recours au bois pour le séchage du tabac Virginie, a motivé la plantation de plusieurs centaines d’hectares d’eucalyptus pour éviter de prélever le bois dans les forêts naturelles. Notre mission couvrait :

  • La définition et la mise en œuvre des plans de cultures annuels en fonction des besoins de la manufacture de cigarettes,
  • la définition et le suivi des plans d’investissements et des budgets annuels,
  • l’introduction de nouvelles pratiques agricoles,
  • l’organisation et la supervision du travail et la formation des équipes,
  • l’utilisation et l’entretien du matériel,
  • l’approvisionnement des fermes en intrants et consommables,
  • le respect des critères de qualité lors du curing et du triage des feuilles,
  • l’évacuation des balles de tabacs vers l’unité de battage,
  • La définition et la mise en œuvre des plans d’actions en matière de responsabilité sociale et environnementale,
  • Le respect des coûts de production.

SOCTAM : Développement de la production en paysannat

Nous avons organisé l’appui à ces producteurs. Une équipe de techniciens recensaient en début de campagne les paysans intéressés et leurs intentions de culture. Des contrats de cultures étaient signés entre la SOCTAM et chacun des producteurs. Ces contrats garantissait aux producteurs, l’achat de la totalité de leur production à des prix connus en début de campagne en échange d’un engagement du producteur respecter les itinéraires techniques recommandés et à livrer la totalité de leurs production à la SOCTAM. Elle organisait ensuite l’approvisionnement de ces producteurs en semences certifiées, en engrais, pesticides et petit matériel (bâches pour les pépinières et les séchoirs, mini-pots pour les pépinières, arrosoirs, ….). Tout au long de la campagne, des formations étaient organisées par groupes de contact sur des thèmes techniques et les techniciens suivaient la réalisation des opérations culturales. En fonction de l’évolution des parcelles, des avances en espèces étaient octroyées pour permettre le recrutement des manœuvres pour la récolte et les opérations post récoltes.

SITAM : Transformation du tabac

La SITAM est une filiale du groupe Imperial Tobacco à Madagascar. Sœur de la SOCTAM et basée à Mahajanga, elle a achète les tabacs, les stocke dns ses magasins avant transformation, assemble les grades d’achat en grades industriels, sépare côtes des parenchymes dans son unité de battage, stabilise les tabacs par redrying et conditionne les produits aux normes internationales.  

Les tabacs étaient expédiés par la SOCTAM manoqués et en balles enveloppées de toile de jute et stockés par producteurs dans les magasins de la SITAM à Mahajanga. Les achats se tenaient concomitamment à un agréage organisé conjointement avec l’OFMATA (Office des Tabacs Malgaches). Les balles de tabacs étaient alors stockées par garde d’achat jusqu’à leurs traitement. Les grades d’achat étaient assemblés pour obtenir des grades industriels moins nombreux et plus stables en qualité pour faciliter l’utilisation des tabacs par la manufacture de cigarettes. La SOCTAM disposait d’une unité de battage à quatre étages, d’un redryer et de presses permettant un conditionnement des strips, scraps et côtes aux normes internationales (cartons C48).

Nous avons supervisé le montage des machines de la chaine de battage en remplacement de la vielle unité de redrying en manoques-conditionnement en balles, rédigé les procédures opérationnelles, organisé et formé les équipes. Nous avons aussi obtenu la certification ISO 14001 de cette unité. Nous avons aussi pendant 5 années, géré le fonctionnement de cette unité industrielle :

  • Définition et exécution, des plans d’investissement et des budgets de fonctionnement,
  • Etablissement et supervision des plannings d’activité et organisation des opérations de maintenance,
  • Gestion des expéditions des produits finis,
  • Gestion administrative et financière de la société,
  • Gestion des Ressources Humaines.